Galerie des corsaires

EXPOS 2019


ELIANE JOLY

 

01.JPG

 


02.JPG

 


03.JPG

 


04.JPG

 


05.jpg

 


06.JPG

 


07.JPG

 


08.jpg

 

Eliane Joly, née à Paris mais Basque de cœur depuis 1972, a toujours aimé créer, embellir, customiser… Créant des formes en général très colorées,  s’imbriquant les l’unes dans les autres tels des puzzles. Travaillant principalement aux feutres Posca, à l’aquarelle et à l’acrylique, sur toile ou papier, elle présente un monde joyeux et plein de fantaisie. Première exposition Eskuen Lana à Sare, puis La Benoiterie d’ Arbonne, le Brouillarta Biarritz, et L’artsenal à Bayonne. En constante évolution, toujours tentée et intriguée par de nouvelles méthodes, elle se fait une joie de pouvoir exposer à la Galerie des Corsaires afin de nous faire pénétrer dans sa bulle.

 

 


26/08/2019


Mahaut KAYANAKIS & Danièle SARRAZIN

 

02.jpg

 


03.jpg

 


04.jpg

 


05.jpg

 


06.jpg

 


07.jpg

 


08.jpg

 


09.jpg

 


010.jpg

 

 


011.jpg

 

Mahaut Kayanakis vit et travaille dans le Gers. Elle partage son temps entre les chantiers de peintures murales (création et restauration), l’animation d’ateliers d’arts plastiques, la musique… Et puis il y a « La » Peinture, la part la plus belle de cette vie d’artiste, celle où l’imagination guide le geste en toute liberté, dans une profusion de couleurs et de formes, aux portes de l’abstraction. Le reflet des arbres sur l’eau du lac, un rayon de soleil dans la forêt ou la rosée scintillant sur une feuille au petit matin…et c’est le départ en voyage : la nécessité impérieuse de restituer par la peinture la magie entrevue, le merveilleux d’un instant. Mais voilà que le dessin se fait fantasque, volutes et arabesques, et part à l’aventure sans souci de représentation, curieux des rencontres faites en chemin. La touche elle se fait  vive, impérieuse, va de surprises en surprises, dans une profusion de couleurs. Parfois c’est une halte, une plage de calme, d’une seule couleur unie, franche…un bleu ? L’arrivée peut sembler incertaine…mais voilà que le port apparaît tout proche, et avec lui les correspondances qui restituent l’émotion du départ.  

 

Danièle Sarrazin pratique la Reliure d’ Art depuis 1987. Parallèlement à son activité de « libraire d’ancien », elle restaure et relie selon la tradition. En 2000, après une formation auprès d’Alain Lobstein et selon son désir de se spécialiser en reliure papier, elle affine ses réalisations en bradel de luxe et commence la confection de «  livre-blanc », activité qu’elle ne quittera plus, trouvant dans cette pratique une voie de création artistique qu’elle ouvre encore en 2007 par la fabrication de « papier à la colle » selon une autre grande tradition de la reliure artisanale. Un chemin de reliure qu’elle aime poursuivre en associant à l’objet-carnet les réalisations d’autres artistes. Son évolution actuelle l'amène à concevoir chaque carnet crée comme un espace poétique, la page blanche servant de support à une création plastique. Chaque reliure offrant une structure mobile ouvre sa porte naturelle vers d'autres univers... Inclusion dans la sphère...petits totems sur leur socle...anneaux qui enserrent...boîtes qui protègent... Elle nomme ses dernières créations (2019) :

"Fragments du Mur"

 


05/08/2019


LARA BLOIS

 

1.jpg

 

 

IMG_20190701_154527.jpg

 

 

IMG_20190701_154146.jpg

 

 

IMG_20190701_154215.jpg

 

 


2.jpg

 


3.jpg

 


4.jpg

 


5.jpg

 


6.jpg

 

 

INVITATION EXPO LARA BLOIS.jpg

 

Lara BLOIS a étudié les arts plastiques et l’histoire des arts à l’université avant de se consacrer à la peinture en parallèle de son activité d’enseignante titulaire d’arts plastiques. Elle a commencé à travailler à la peinture à l’huile durant ses années de faculté (dès 2012). Ses toiles, qui mêlent peinture à l’huile et collage, sont des surfaces où s’expriment des tensions entre héritage classique et formes modernes Elle aborde à travers des figures et des formes abstraites les thèmes universels de notre rapport au monde et de la nature profonde de l’homme. Son art est en lien étroit avec le photojournalisme et les images de guerre qui transparaissent, filtrées et déconstruites à travers les toiles, exprimant le contraste entre poésie et violence. Ce contraste propre à l’homme s’exprime également dans ses toiles à travers une nature omniprésente, métaphorique, sous forme figurative ou abstraite.

https://www.instagram.com/lara_blois_/

 

 


30/06/2019


VICARIO/MERSCH

 

1.jpg

 


2.jpg

 

 


3.jpg

 


4.jpg

 

 

 

 


05.jpg

 


5.jpg

 


6.jpg

 


7.jpg

 


8.jpg

 


9.jpg

 


10.jpg

 

 

Vicario, toujours en s'appuyant sur un dessin très contemporain, réinvente le « sexe des anges » En utilisant sa technique du « brûlis », il grave et imprime dans la toile son travail pour l'éternité. En utilisant sa technique du « brûlis », il grave et imprime dans la toile son travail pour l'éternité. Il s'exprime avec force et sensibilité, la justesse de la musculation, de la position exacte, de l'anatomie précise nous rappelle qu'il a été professeur d'Art un artiste et que c'est un artiste plasticien complet. “J'ai vu un ange dans le marbre et j'ai seulement ciselé jusqu'à l'en libérer Michel Ange ».

http://www.vicarioplasticien.eu/

 

Philippe Mersch dont les sculptures à chaque fois interpellent C’est à Ratilly chez des cousins que l’artiste alors jeune a appris à « tourner ». Une passion qu’il ne retrouvera que bien plus tard : médecin à Biarritz, il n’a pas assez de temps à lui consacrer. Le temps de la retraite sonnée, il s’engage d’abord dans des missions avec Médecins du monde et Médecins sans frontières avant de renouer avec ses passions d’antan, la sculpture sur bois et le Raku. « Il tourne et façonne la terre joue avec les émaux et produit des pots ou des objets lesquels lui réservent quelques fois des surpris à la sortie du feu…

 

 


14/06/2019


"SONG of BATTLE" / Julia RATSIMANDRESY

 

 

1.jpg

 


2.jpg

 


3.jpg

 


4.jpg

 


5.jpg

 


6.jpg

 


7.jpg

 


8.jpg

 


9.jpg

 


10.jpg

 

11.jpg

 

Moitié bretonne, moitié malgache: Julia RATSIMANDRESY vit et travaille à Biarritz depuis 1996. Moitié graphiste, moitié peintre: elle décline ses créations entre illustrations inspirées des rêveries poétiques de l’enfance et tableaux saisissants de réalisme. Moitié blanche, moitié noire: les Bleus, la jubilation des couleurs caractérise son travail. Moitié spontanée, moitié très mesurée: peindre ou dessiner le monde comme elle le voit, avec force et douceur, est son ultime démarche créative. Enfant sage, Femme sauvage: la dualité, le contrepoint, le métissage traverse tout son art. Moitié ceci, moitié cela mais pleinement artiste. Pour cette première grande exposition personnelle, Julia Ratsimandresy présente l’étendue de toute sa palette: dessins, peintures, illustrations, broderies et petits poèmes de papier en «3D». La nouvelle série de tableaux « SONG of BATTLE »  est un hommage aux femmes noires américaines (chanteuses, artistes, activistes, femcees…) parées des peintures de guerre des peuples des premières nations.

Instagram: @juliarts64   Web : www.juli-arts.fr

 

 

 


25/05/2019