Galerie des corsaires

PICABEA & Marie-Flore LARBODIERE

 

IMG_20180821_101514.jpg

 

IMG_20180821_101611.jpg

 

 

aff Picabea - Larbodière.jpg

 

 

23622134_1532075473550991_4564432298395669491_n (1).jpg

 

PHOTO 02.jpg

 

23754962_1532075573550981_2070702633235182970_n.jpg

 

 

 

02.jpg

 

Marie-Flore LARBODIERE (3).JPG

 

Marie-Flore LARBODIERE (2).JPG

 

 

Beñat PICABEA photographie généralement la nature et les paysages en pose longue pour supprimer le superflu et montrer ce que l’œil ne voit pas. De certaines de ses photographies naissent des peintures grâce à cette technique. Cela apporte de la douceur et de la poésie à l’image qui représente constamment sa vision du monde et son état d’esprit : flou et confus.

 

Trois rencontres ont jalonné l’itinéraire de Marie-Flore Larbodière, la première avec André Bézard, professeur de sculpture à l'atelier de Levallois, qui l'initie aux techniques du modelage. Samogyt me fait découvrir ensuite que de la dureté de la pierre peut surgir une douceur toute en rondeur. En débarquant sur le littoral de la région aquitaine, les bois roulés par l'océan, échoués sur le rivage, tannés de sel et de soleil émerveillent l’artiste par leur rigidité entrelacée de la douceur de courbes imprévues. De là sont nés les "créatures extraordinaires" qui leur donnent une seconde vie. Ainsi, débute son parcours dans la sculpture. Lorsque elle ponce, agence, sculpte et patine, trois artistes, ses guides d'hier, aujourd'hui disparus, l'accompagnent encore.

 

 



22/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres