Galerie des corsaires

DEZAONE / GUILLAUME HOUDARD

01

 

 

 

02

 

03

 

04

 

 

 

05

 

06

 

 

 

 

07

 

08

 

09

 

10

 

 

 

 

11

 

1

 

Peindre les corps et peindre les murs, peaufiner le décor et fendre les armures. Tel est le quotidien de Guillaume Houdard «Dezaone ». Ce street-artiste qui est aussi body painter exerce son art depuis 1998. Il a suivi une formation dans une école d’art à Paris, fait les Beaux-Arts à Bourges et étudié l’histoire de l’art à Grenoble. Il a fait ses premières armes à Paris avec des amis avant de quitter la bande et de s’installer à son compte au Pays Basque dès 2013. Avec un père informaticien et une mère éducatrice spécialisée, rien ne prédestinait Guillaume à une vie d’artiste. Influencé autant par les cubistes que par les peintres flamands, Dezaone tire aussi son inspiration des comics, de la BD et de la science-fiction. Plus que des messages, il préfère utiliser son art pour transmettre les émotions qu’il ressent. Il défend néanmoins des valeurs de partage et d’échange. Il décrit son travail comme « populaire, instantané, mobile et sincère ». 

Depuis quelques années, Guillaume Houdard est également professeur à l’école d’art de Bayonne, il s’y sent comme chez lui et vient d’ailleurs de terminer une fresque géante sur un des murs de l’école. « Je suis un peu dans ma bulle… J’espère que c’est une grosse bulle ! ». Vu l’étendue de son talent et la variété de ses œuvres, nul ne peut en douter !

Une partie des toiles sont issues de photos de body painting pour certaines, de moments de vies pour d’autres. Le thème de la séance photo donne lieu à un dessin qui devient body painting, photo et enfin une toile.

L’autre partie est une série sur l’espace et le temps dans la toile. Ce qui passe par la composition ; la façon dont l’œil est dirigé dans la toile pour avoir un sentiment de temporalité, des mots, des vides et pleins.  Elle est plus inspirée par les cartoons ou la bd.

 

 

 



15/06/2022

A découvrir aussi