Galerie des corsaires

Galerie des corsaires

INCANDESDENCE - Marie-Hélène BURGEAT & Dominique LURO

 

IMG_7540.JPG

 

affiche-Burgeat-Luro.jpg

 

http://www.magmozaik.com/magie-de-lincandescence/

 

 

 

Marie-Hélène BURGEAT

 

terre-dombres.jpg

 

clivage.jpg

 

mon-reve-a-moi.jpg

 

IMG_7542.JPG

 

 

 

Dominique LURO

DSC_0090.jpg

 

C-1_0.jpg

 

DSC_0042.jpg

 

DSCI0004_9.JPG

 

Marie-Hélène BURGEAT redonne vie à des matériaux industriels devenus inutiles en les transformant à nouveau. Puis organiser le choc des matières entre elles. Ce qui pourrait être chaos devient dialogue et rythme, et la poésie naît de cet art postindustriel. Ce sont les objets mis au rebut qui sont le point de départ de son travail. Tôles, ferrailles, vieux bois sont autant de matériaux qui sont pour l’artiste prétextes à transformation. Elle les récupère pour les détourner de leur fonction première et leur donner une nouvelle dimension. Ses supports, elle les déstructure les décloisonne,  elle les divise ou les multiplie pour en changer la perspective. Et c’est en modifiant leur aspect de départ que s’ouvre alors un nouvel univers. Une tôle rouillée remise en circuit, elle en accentue la corrosion ou  la tempère et l’oriente pour mettre en valeur les morsures du temps qui s’écoule. Et puis, elle confronte les matériaux transformés et enfin les assemble pour qu’ils se répondent entre eux : le bois avec le métal, les traces naturelles du temps avec celles créées dans l’atelier. De ses œuvres naît le rythme, tout comme une musique, avec ses pauses, ses soupirs et ses nuances

http://www.marie-helene-burgeat.com/

 

Dominique LURO, né en 1956, vit et travaille à Bayonne. Depuis 1983 il est architecte et expose ses productions artisanales de meubles et luminaires, notamment en 2009 au Centre Pompidou ou en 1986 à Rome au Palais Farnèse. Pour cette exposition, il présente 9 lampes et 3 pièces de mobilier, une table basse,  un présentoir à disques 33t et une bibliothèque. Les matériaux utilisés, métaux-bois-verre sablé ou gravé-pierre ou céramique, impliquent la participation d'artisans qualifiés comme un néoniste pour le lampadaire Métro. Si son style est marqué par les années 80, ce qui caractérise son design est le mélange des matériaux   , la valeur d'invention dans le rapport fonction/esthétique, une présence poétique de l'objet, une intelligence de la conception qui garantit une grande durabilité. Chaque objet est unique ou produit en petites séries.

 

 

 

 

 



15/11/2014

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 158 autres membres